Apprendre à vivre une vie naturelle et spontanée, avec contentement.” Selon le sage Vasistha, c’est là le but. C’est à cette fin, que nous allons diriger nos efforts, afin que vous puissiez connaître la puissance de la vraie tranquillité. En éliminant notre fausse conception de la réalité, qui et ce que nous sommes vraiment, nous allons apprendre à exister dans la vérité. En remettant en question nos idées préconçues de ce que signifie être pleinement humain et réalisé, nous allons apprendre que la difficulté du chemin est entre nos mains.
Il n’ y a pas de fin à cette chose qu’on appelle la vie, et notre individualité, notre personnalité, sont uniques et sont des expressions nécessaires de celle-ci. C’est en apprenant à fonctionner entre deux mondes, le monde restreint de la personnalité, et le monde infini qui est la source même de notre existence que nous apprenons à surfer joyeusement sur les vagues montantes et descendantes de la création divine. En vivant avec la parfaite connaissance de notre essence d’être, nous savons ce que nous sommes et ne sommes pas, et devenons donc ensuite libres de nous déplacer avec grâce et détachement au sein, au travers et en tant que conscience infinie.

être heureuxNotre identification avec notre esprit, nos pensées, nos croyances formées par notre éducation, est la racine de la mauvaise herbe qui empêche notre spontanéité naturelle. C’est également elle qui maintient notre faux sentiment de soi, de sorte que nous sommes confinés à agir que dans un certain ensemble de paramètres. Nous devenons tellement investi dans ce faux sentiment de soi que nous le défendons au détriment de notre qualité de vie. Les limites de ce que vous pensez que vous êtes ou ce que vous pensez que votre vie devrait être, vous amèneront à naviguer sur les vagues de l’anxiété, de la confusion et de la peur. La terreur est un phénomène produit par l’esprit généré par notre incapacité à agir en tant que manifestation d’un champ de possibilités infinies.

Une fois que nous laissons aller notre esprit et le laissons fonctionner naturellement, tel un serviteur de notre conscience, calculateur et enregistreur de données, nous sommes libres de tourner notre attention vers des questions plus importantes, telle que la vie.

Vivre maintenant est un travail intérieur. Peu importe les efforts appliqués, il n’y aura jamais aucun accomplissement venant du monde extérieur. Aucune situation, aucune personne, aucune expérience, aucun lieu ou chose ne vous satisfera pleinement. Il n’y a pas de satisfaction dans le futur et malgré vos souvenirs falsifiés, il n’y a jamais eu de satisfaction dans le passé. Si vous avez été jamais vraiment satisfait, c’est parce que vous avez à ce moment choisi de l’être. Vous avez peut être attaché une raison à ce moment, mais cette raison était juste une pensée après-coup, aussi subtile soit elle.

Le passé et le futur sont des créations extérieures, des projections et des enregistrements de  perceptions passées dans l’esprit. Une manière très efficace et rapide de restaurer l’esprit de ses fonctions naturelles est d’arrêter d’attendre le moment suivant. Vous avez sans doute déjà fait l’expérience du fait que cela est plus facile à dire qu’à faire. Lorsque vous travaillez, vivez, aimez et jouez sans attendre l’instant d’après , tout ce que vous êtes et rencontrez s’épanouit.

Le chemin vers le succès dans cette entreprise nous renvoie à notre Soi, non pas ce que l’esprit imagine que nous sommes, mais notre vraie escapenature éternelle, la Présence observatrice. Quand vous vous trouvez dans l’attente de l’instant d’après, reconnaissez le et admettez le. Puis demandez vous , «Qui est ce qui attend cet instant d’après? “Bien sûr, la réponse est« moi ». Allons un peu plus loin,« Que suis-je? “Poser vous cette question et asseyez vous tranquillement, réceptif et ouvert à la réponse, et vous serez amené dans un état de tranquillité, tel que vous n’auriez jamais pu imaginer. Pour développer une grande réceptivité à la réponse, la méditation est un trésor inestimable, et nous reviendrons sur la pratique à la fin de ce commentaire. Il est impossible de véritablement «entendre» la réponse ou de faire l’expérience de la vérité de ce que vous êtes, si vous n’avez pas appris à diminuer les parasites de votre conscience, et c’est bien sûr le but de la méditation. Pour l’instant, restons concentré sur ce fameux moment présent.

La meilleure façon de cesser d’attendre le moment suivant est simplement d’accepter ce dont la conscience fait l’expérience à travers votre personnalité en ce moment. S’il s’agit d’une sensation inconfortable de mal-aise, ressentez-le simplement. Cessez de tromper votre Soi que quelque chose d’externe dans le futur va changer ce sentiment de mal-aise. Aussi, ne regardez pas vers le passé pour trouver la raison de votre ressenti . Vous trouverez toujours une raison de ne pas vous sentir bien, comme vous pourrez toujours imaginer une raison pour vous sentir bien. Tout dépend de l’habitude que vous avez le plus nourri, se sentir mal, ou extraordinaire! La force de cette pratique est de ne pas trouver ou imaginer de raisons à votre état de conscience actuel, il s’agit de décider d’être différent maintenant pour aucune raison. Lorsque vous DÉCIDEZ d’être dans un certain état d’esprit pour AUCUNE RAISON, alors aucune raison ne peut vous influencer d’une façon que vous ne voulez pas . Le mental se nourrit de raisons. Vous grandissez dans la paix de l’esprit en étant libres de raisons.

Pour éviter la frustration, il est bon d’évaluer avec précision votre potentiel dans cette pratique. S’il s’agit d’un concept nouveau pour vous, vos capacités à effectuer ces changements, bien sûr, sont faibles. Tout comme avec n’importe quel exercice, vous commencez là où vous pouvez et maintenez votre intention  jusqu’à ce que vous y arriviez. Vous deviendrez alors plus fort. Votre esprit peut être fort et votre aptitude à la tranquillité peut être faible. Il suffit de l’admettre, si cela est vrai. Cet état des choses s’est produit parce que vous, comme beaucoup de gens, avez donné plus d’attention aux mental, plutôt qu’à cet état de tranquillité. Nous allons maintenant entreprendre de renverser cette tendance. Vous réussirez tant que vous n’abandonnerez pas . C’est exactement ainsi que tous les Saints et les sages du monde sont devenus ce qu’ils sont devenus. Ils ont persévéré.

Maintenant il peut y avoir des expériences que vous aimeriez avoir qui impliquent de faire des choses que vous n’aimez pas particulièrement. Dans notre environnement culturel actuel, rester assis à méditer une heure par jour, être authentique en toutes circonstances, avoir une alimentation équilibrée, être heureux sans raison, travailler pour avoir des revenus adéquates afin d’atteindre certains de nos objectifs, et même faire de l’exercice régulier, et toutes les actions propices à la libération de la conscience, peu de gens aiment cela, c’est certain. Cela revient encore une fois à faire des choix et de savoir à quel point vous voulez faire l’expérience de la vie que vous voulez. Si vous ne voulez pas endurcir votre volonté afin de surmonter vos habitudes mentales attachées à votre expérience actuelle, et n’êtes pas disposés à maîtriser votre état de conscience pour dépasser vos tendances négatives, soyez au moins honnête avec vous-même à ce sujet. Il n’y a pas besoin de se sentir coupable concernant vos choix. soit vous le faîtes, soit vous ne le faîtes pas. C’est vous qui voyez. Etre honnête sur ce sujet, est une bonne première étape. En restant honnête avec vous-même assez longtemps, vous constaterez certainement que vous avez commencer à vous déplacer dans la direction souhaitée sans effort.