Une alimentation saine est une source d’énergie pour le corps. L’alimentation yoguique est une alimentation végétarienne. Elle se compose d’aliments purs, simples, naturels, facilement digérés et assimilés, qui entretiennent la santé.

Chacun devrait avoir une certaine connaissance de la diététique (voir article sur l’ayurvéda) pour être capable d’équilibrer son alimentation. Le corps a besoin de cinq catégories d’éléments nutritifs : protides, glucides, lipides, sels minéraux et vitamines. En mangeant des aliments non transformés, issus directement de la nature (de préférence biologiques, sans produits chimiques), on fournit au corps les éléments essentiels dont il a besoin, car les traitements, le raffinage, ou une cuisson trop forte ou trop longue font perdre aux aliments beaucoup de leur valeur nutritive.

panier saladeIl y a un cycle dans la nature que l’on appelle : “le cycle alimentaire” ou “la chaîne alimentaire”. Le soleil est la source première d’énergie pour tout ce qui vit sur notre planète. Les plantes, premier maillon de cette chaîne, offrent aux végétariens des éléments nutritifs directement issus du soleil.

L’attitude yoguique par rapport à l’alimentation est simple : il faut “manger pour vivre” et non pas “vivre pour manger“.

Grâce à ses connaissances en nutrition et à son expérience intérieure, le yogi consomme des aliments en quantité appropriée, afin qu’ils aient un effet bénéfique sur le corps et le moins d’effets négatifs possibles sur l’environnement; en même temps, il cherchera à causer le moins de souffrance possible aux autres êtres. Pour celui qui voit l’interdépendance de toutes choses, tout doit être examiné lorsqu’on réfléchit à la manière dont on se nourrit : le problème de la faim, la souffrance des animaux, et l’état de l’environnement. L’une des premières étapes, pour agir de manière responsable par rapport à la planète, est de se nourrir en étant pleinement conscient de ce que l’on fait.

Jeûner fait également partie du régime alimentaire du yogi. Jeûne et repos, telle est la prescription universelle de la nature pour guérir de toutes les maladies, de la fièvre aux fractures. Accompagné de la méditation, le jeûne est recommandé dans un but de purification, d’autodiscipline, et de contrôle de soi-même.

Le corps est de la nourriture

Ce que vous appelez « mon corps » est simplement une accumulation de nourriture que vous mangez. En conséquence, le genre de nourriture que vous ingérez ne devrait pas dépendre de vos valeurs ou de la morale ou encore de ce que vous en pensez, mais de ce dont le corps a besoin. La nourriture concerne le corps. Si vous êtes suffisamment conscient, si vous touchez simplement un peu de nourriture, vous saurez de quelle façon cette nourriture impactera votre organisme.

Lorsqu’il s’agit de nourriture, demandez au corps quel genre de nourriture il apprécie. Variez les expériences et voyez comment le corps réagit après avoir mangé. Si votre corps est agile, énergétique et agréable, il est heureux ! Si votre corps est léthargique et a besoin d’être stimulé par de la caféine ou de la nicotine pour rester alerte, il est malheureux.

Si vous écoutez votre corps, il vous dira clairement quelle nourriture il apprécie. Mais en ce moment, vous écoutez votre mental. Votre mental ne cesse de vous mentir à longueur de temps. Ne vous a t’il pas menti par le passé ? Aujourd’hui il vous dit « j’ai compris, je sais ». Demain, vous vous sentirez ridicule d’avoir cru ce que vous avez considéré comme étant la vérité. Ne suivez pas son avis. Vous devez juste apprendre à écouter votre corps.

Chaque animal, chaque créature, sait quoi manger et quoi éviter. L’espèce humaine est censée être la plus intelligente sur cette planète, mais elle ne sait même pas quoi manger. Apprendre à écouter son corps requiert une certaine capacité mentale et de l’attention. Une fois que vous avez développé cela, vous savez quoi manger et quoi éviter.

La nourriture est du carburant

Le yoga et la nourritureLa première chose dont il faut se souvenir est qu’essentiellement, la nourriture est du carburant. Se nourrir intelligemment signifie comprendre et fournir au corps la nourriture pour laquelle il a été créé, pour qu’il fonctionne au mieux. Si vous voulez faire le plein de votre voiture, vous allez à la station et choisissez le carburant approprié pour le modèle afin d’obtenir les meilleures performances. Vous pourriez mettre du kérosène dans votre voiture et elle pourrait rouler, mais probablement en toussant et fumant, et sans pouvoir accélérer à votre convenance. C’est la même situation avec les gens lorsqu’ils choisissent leur nourriture. Pour choisir le bon carburant, vous devez savoir quel genre de machine vous êtes car ce que vous ingérez n’impacte pas seulement votre santé physique, mais aussi la façon dont vous pensez, ressentez et expérimentez la vie.

Le sommeil et la nourriture

Il existe également un lien entre la nourriture que vous mangez et la quantité de sommeil dont vous avez besoin. En règle générale, les médecins conseillent à tout le monde de dormir autour de huit heures. Si vous dormez huit heures par nuit, cela signifie que vous dormez un tiers de votre vie.

Le corps a besoin de repos, pas de sommeil. Le genre de nourriture que vous ingérez est un des facteurs essentiels qui déterminent la quantité de sommeil dont vous avez besoin. Si vous vous trompez de carburant pour votre voiture, elle ira souvent à l’entretien. De la même façon, si vous mettez un mauvais carburant dans votre organisme, il aura besoin de beaucoup de sommeil (entretien).

Le yogi mange végétarien

Si l’on parle en terme de qualité de nourriture, clairement la nourriture végétarienne est bien meilleure que la non végétarienne. Nous ne la jugeons pas d’un point de vue morale. Nous regardons juste ce qui est adapté à notre organisme, nous essayons de manger ce qui nous fait nous sentir bien dans notre corps. Que vous souhaitiez travailler correctement, étudier correctement ou faire quoi que ce soit correctement, il est primordial que le corps soit à l’aise. Donc la nourriture qui permettrait à votre corps d’être le plus à l’aise et d’être le mieux nourrit est celle que vous devriez manger.

Faites simplement l’expérience et voyez, lorsque vous mangez végétarien dans sa forme la plus « vivante », quel impact cela a t’il ? L’idée est d’ingérer le plus de nourriture vivante possible, tout ce qui peut être consommé « vivant ». Une cellule vivante possède tout ce qu’il faut pour soutenir la vie. Si vous ingérez du vivant, vous verrez comme votre sensation de santé sera différente de tout ce que vous avez vécu jusqu’ici. Lorsque nous cuisons la nourriture, cela enlève la vie qui s’y trouve. Manger ce qui a subi un processus de destruction ne propose pas la même quantité d’énergie vitale dans l’organisme. Si vous mangez beaucoup de graines germées, de fruits ou de légumes dans leur forme la plus vivante, si vous consommez au moins de 30 à 40% de nourriture vivante, vous verrez à quel point cela vous maintiendra en pleine forme, rempli d’énergie.

Etre reconnaissant envers la nourriture

Par dessus tout, la nourriture que vous mangez est la Vie. D’autres formes de vie donnent leur vie pour nous permettre de vivre. La véritable joie de manger vient de la conscience que vous avez que d’autres formes de vies se fondent en vous pour devenir vous. C’est un des plus grands plaisirs qu’un être humain puisse connaître. Si vous mangez avec une totale reconnaissance envers les choses vivantes qui ont donné leur vie pour nourrir la vôtre, la nourriture se comportera différemment en vous.

Yoga et perte de poids

être en bonne santéLe yoga régénère l’organisme et apporte tellement de bon sens que vous n’aurez pas tendance à manger trop. Lorsqu’une certaine conscience se développe dans votre corps, vous ne mangerez que ce dont vous aurez besoin. Rien de plus. Non pas parce que vous essayez de contrôler ou de réguler votre vie ou encore que quelqu’un vous dit de faire un régime. Si vous faites de l’exercice ou un régime, vous êtes dans le contrôle. Avec les pratiques du yoga, pas besoin de vous contrôler. Vous avez juste à faire les pratiques. Cela prendra en charge votre système de telle façon que vous ne mangerez pas plus qu’il est nécessaire. C’est la grande différence du yoga.

Avec le yoga, on ne regarde pas que la force musculaire. La santé des organes est également très importante. Le système du yoga va jusqu’à prendre soin des organes. Même si vous avez beaucoup de muscles, si votre foie ne fonctionne pas bien, quel est l’intérêt ? Il est très important que le corps soit souple et utile. Le système musculaire est phénoménal. Ce que nos muscles peuvent faire est fantastique. Et cela peut encore être amélioré en les renforçant, mais également en les rendant plus souples. Si vous faites beaucoup de musculation, vos muscles seront gros mais pas souples. En effet, la musculation apporte de la force brute. Mais vous pouvez construire la même force d’une toute autre manière et par dessus tout, maintenir le corps souple, ce qui est très important. Il existe plusieurs aspects au bien-être : la santé, l’énergie, le bien-être psychologique et spirituel. Lorsque nous investissons de trente minutes à une heure de sadhana le matin chaque jour, on souhaite voir les bénéfices sur plusieurs niveaux, pas simplement au niveau musculaire.

Donc si vous voulez vous muscler, devriez-vous abandonner la fonte ? non, car l’activité physique et l’exercice ont été supprimés de nos vies par les nouvelles technologies. Plus besoin de transporter de seaux d’eau, ou autre chose. Tout est fait par les machines.

Mais nous n’enseignons pas le yoga pour perdre du poids ou comme méthode de fitness. Ce n’est pas quelque chose que vous faites pour vous affiner ou pour traiter un mal de dos ou une migraine. En effet, cela fait partie des bénéfices (développer la santé, le calme, la gentillesse) mais ce ne sont que des effets secondaires du yoga. Pas besoin de faire du yoga pour perdre du poids. Mangez équilibré, jouez au tennis ou nagez. Ca vous maintiendra en bonne santé. Pas besoin de faire du yoga. L’objectif du yoga est de faire apparaître une nouvelle dimension vivante en vous qui existe au delà de ce qui est physique. C’est seulement lorsque cette dimension prend vie, que l’existence s’ouvre lentement à vous de millions de façons différentes. Des choses que vous n’avez jamais pensé exister deviennent une réalité pour vous, simplement parce qu’une dimension de vie au delà du matériel s’est manifestée.

La nourriture fraiche

alimentation saineSi votre bien-être et celui de vos enfants vous intéressent, vous devez vous assurer que la nourriture que vous mangez est fraiche. Un Américain lambda se nourrit d’aliments transformés qui ont été préparés il y a 3 à 6 mois. Dans la culture du yoga, on consomme toujours la nourriture moins de 1,5 heures après qu’elle ait été préparée. Si c’est plus tard, une certaine inertie s’installe. Si vous mangez de la nourriture qui crée de l’inertie dans l’organisme, vous perdrez tout votre dynamisme.

La nourriture locale

La nourriture est une transaction. Ce qui se trouvait dans la terre, se retrouve dans le corps. Le corps fonctionnera mieux si la nourriture que vous ingérez provient de l’endroit où vous vivez. Supposons que vous viviez sur un petit espace de terre, que vous fassiez pousser votre nourriture, en moins d’un mois, vous verrez un grand changement s’opérer concernant votre santé.

D’après le yoga, on recommande de manger ce qui se trouve à une distance équivalente à ce qu’un homme peut couvrir à pieds en une journée. Donc la distance que vous pouvez parcourir en marchant en une journée devrait correspondre au rayon de l’endroit où se trouve votre nourriture. Vous ne devriez pas manger de nourriture cultivée loin d’où vous êtes car le corps que vous avez est essentiellement un morceau de cette planète. Si vous mangez de la nourriture provenant de là où vous vivez, votre corps et la Terre seront en constante interaction.

Comment se comporte la nourriture dans l’organisme?

Si vous mangez un fruit, il sera digéré entre 1,5 et 3 heures après consommation. Si vous mangez des légumes cuits, cela prendra entre 12 et 15 heures. Si vous mangez des céréales ou autre, cela prendra de 24 à 30 heures. Si vous mangez de la viande crue, cela prendra 72 heures pour être digérée. Lorsque la nourriture reste dans l’organisme pendant une longue période, elle tournera et sera la cause d’un trop grand nombre de bactéries. Avec un tel choix de nourriture, vous endommagez l’organisme. Vous prendrez alors des médicaments, plutôt que de manger sainement. Il vous faut des médicaments car vous générez du poison en vous. Ce que vous mettez dans votre organisme peut faire une grande différence. Si vous avez mangé une mauvaise nourriture pendant trop longtemps, le corps est devenu tellement léthargique que vous ne remarquez rien. Dans ce cas là, jeûner vous fera du bien. Il est temps que les gens fassent attention à ce qui se passe dans leur organisme.

Cuit ou cru ?

Toutes les enzymes nécessaires à la digestion ne sont pas présentes dans le corps. Ce que l’on mange est censé contribuer à la digestion. La cuisson détruit une bonne partie de ces enzymes. Le fait de manger suite à ce processus de destruction n’apporte pas la même quantité d’énergie vitale dans l’organisme. Le corps va alors lutter pour reconstituer les enzymes détruites.

Faite l’expérience et voyez, si vous amenez un peu de nourriture crue végétarienne dans vos habitudes alimentaires, le corps restera en bonne santé et énergétique. Commencez par 25% de nourriture naturelle et augmentez jusqu’à 100% après 4 à 5 jours. Maintenez ces 100% pendant un jour ou deux, puis revenez pendant 5 jours à 50% de nourriture cuite et 50% crue. C’est une combinaison idéale pour la plupart des gens actifs entre 16 et 18 heures par jours.

La nourriture naturelle est plus longue à être mangée car elle nécessite plus de mastication. Vous devez donc passer plus de temps à table pour vous assurer que vous mangez suffisamment.

La température de l’eau

Si vous êtes sur le chemin de la transformation intérieure,  vous ne devriez boire que de l’eau à peu près 4° au dessus ou en dessous de la température du corps, c’est à dire entre 32 et 40°. C’est la meilleure méthode. Pour les étudiants qui absorbent beaucoup de connaissances, 8° de plus ou de moins que la température du corps est idéale. Donc approximativement entre 28 et 44°. Pour celles et ceux qui ne sont ni intéressés par la transformation ni par les études, qui souhaitent simplement s’occuper de leur foyer, ils peuvent boire une eau à environ 12° de différence par rapport au corps. Une eau se trouvant au delà de 12° n’est pas considérée comme propice pour personne.

Combien faut-il manger ?

Des études ont montré que le cerveau fonctionne mieux quand l’estomac est vide. Les chercheurs ont trouvé qu’un estomac vide produit de la Ghréline, une hormone qui transmet au cerveau l’information que l’estomac à faim. Une chose intéressante est que cette hormone a aussi d’autres fonctions. La Ghréline stimule et augmente les performances de l’hippocampe, la région du cerveau qui gère l’apprentissage, la mémoire et le sens de l’orientation, nous gardant vigilant, actif et concentré. Ceci bien sûr, n’implique pas de ne jamais manger, mais met en avant le fait que nous devons être conscient de la quantité de nourriture que nous mangeons.

Il n’est pas bon de manger toute la journée. Si vous avez moins de 30 ans, 3 repas par jour sont appropriés. Si vous avez plus de 30 ans, c’est bien de réduire à 2 repas par jour. Notre corps et notre cerveau fonctionnent au mieux quand l’estomac est vide. Soyez conscient et mangez de telle façon que après 2,5 heures, la nourriture quitte l’estomac, et que après 12 et 18 heures, elle est hors de l’organisme. Si vous maintenez cette simple attention, vous aurez beaucoup plus d’énergie, d’agilité et de vigilance. Ce sont les ingrédients d’une vie réussie, indépendamment de ce que vous avez choisi de faire.

Mâcher la nourriture

Bien mâcher la nourriture joue un rôle important dans la digestion. Des études montrent que pour les féculents, 40% de la digestion devrait avoir lieu dans la bouche.

En accord avec le yoga, il est dit que si vous mangez un morceau, vous devez le mâcher 24 fois. Il existe toute une science derrière cela, mais essentiellement, la nourriture est pré-digérée dans la bouche et ne provoquera pas de lourdeur. Si vous mâchez 24 fois, toutes les informations concernant cette nourriture arrivent dans l’organisme et chaque cellule sera capable de juger ce qui est bon et pas bon pour vous, pas en terme de goûts mais ce qui est bon pour votre organisme. Si vous faites cela pendant un moment, chacune de vos cellules apprendra ce qu’elle aime et n’aime pas.

Boire de l’eau, oui, mais combien et comment?

l'eau et le yogaSiroter de l’eau toute la journée amène à une trop grande absorption d’eau dans le corps et peut provoquer un gonflement du cerveau. Lorsque vous avez soif, il est préférable de boire juste un peu plus que ce qui est nécessaire pour épancher votre soif. L’eau peut également être gardée pendant la nuit dans une carafe en cuivre. Cela détruit les bactéries et énergise l’eau considérablement. Les surfaces en cuivre des unités de soins intensifs des hôpitaux détruisent 97% des bactéries capables de provoquer des infections liées aux hôpitaux.

Boire en mangeant

Il est également conseillé d’éviter de boire pendant les repas. Vous pouvez boire de l’eau quelques minutes avant un repas ou bien 30 à 40 mn après le repas.

Choisir sa nourriture selon les saisons

Choisir sa nourriture en fonction de la saison est très important. C’est un fait établi dans la culture Indienne également. En été, le corps a chaud, la nourriture froide est donc consommée. Par exemple, en Inde du sud, les gens boivent du millet perlé pendant l’été ce qui rafraîchit le corps. En hiver, tout le monde mange du sésame régulièrement. Cela garde le corps chaud et la peau propre. Avec une certaine chaleur dans le corps, la peau ne craquelle pas.

Nourriture crue

Lorsque vous mangez cru, assurez-vous de tremper les aliments dans un peu d’eau salée pour ensuite les plonger dans l’eau froide. Cela enlève les organismes néfastes sur les aliments.

Dormir après manger

Après un repas, laissez au moins deux heures avant d’aller au lit. La digestion augmente l’activité métabolique. Si vous dormez dans cet état, vous ne dormirez pas bien et vous ne digérerez pas bien non plus ! En fonction de ce que vous mangez, jusqu’à 80% de la nourriture peut rester non digérée si vous dormez directement après un repas.

Quand manger des fruits?

Les fruits devraient être mangés de 1,5 à 2 heures avant un repas. Il est préférable de consommer les fruits pendant leur saison et là où ils ont poussé.