La relaxation physique

Nous savons tous que chaque action est le résultat d’une pensée, consciente ou non, originaire du mental. Les pensées prennent forme dans l’action et le corps y répond.

Lorsque nous voulons accomplir une action, une pensée naît dans le mental, est transmise au cerveau, simultanément le cerveau télégraphie le message à travers les nerfs, et les muscles se contractent.

De même qu’à la base de la tension musculaire, il y a une pensée, de même, à la base de la relaxation, il y a une vibration de la pensée; de même que nous envoyons un message pour contracter les muscles, de même, un autre message apportera la relaxation aux muscles fatigués.

Ce message de relaxation s’appelle autosuggestion (suggestion de détente des muscles et des organes internes).

relaxation et meditationNe contrôlant pas les organes qui, eux, fonctionnent involontairement, (coeur, poumons, foie, cerveau, etc…), nous ne pouvons leur envoyer directement des pensées de relaxation. Ils ont cependant besoin de repos et de détente afin d’augmenter leur efficacité. Afin que ces organes puissent se relaxer, les yogis utilisent le subconscient, qui en contrôle les fonctions automatiques.

Pendant la relaxation, le mental conscient envoie un message à un organe donné, tel que le coeur ou le foie, ce message est reçu par le subconscient et l’ordre est exécuté immédiatement. On parvient ainsi à détendre les organes involontaires.

La relaxation physique commence au niveau des orteils; l’autosuggestion passe par les différents muscles, en remontant progressivement, jusqu’aux yeux et aux oreilles. Puis mentalement, on envoie des messages de détente aux reins, au foie, etc…

La relaxation mentale

La tension constante exercée sur le mental par les soucis et l’anxiété inutiles, consomme plus d’énergie que la tension physique.

Dans les moments de tension mentale, il faut respirer doucement et régulièrement pendant quelques minutes, en se concentrant sur le souffle. Lentement, le mental se calme et on peut ressentir une sensation de flottement, comme si on devenait léger comme une plume, tout en éprouvant un sentiment fait de paix et de joie.

La relaxation spirituelle

Quelque soit la façon dont on essaie de détendre le mental, il est impossible d’en éliminer toutes les tensions et tous les soucis sans pratiquer la relaxation spirituelle.

Tant que l’homme s’identifie au corps et au mental, il est la proie des tracas, des peines, de l’anxiété, de la peur et de la colère, qui, en retour, provoquent des tensions.

Les yogis savent que l’être humain ne peut obtenir une relaxation complète, s’il ne parvient pas à se soustraire à cette identification au corps, ni à se séparer de la conscience de l’ego.

Donc, grâce à la relaxation mentale, il se détache et s’identifie à la pure conscience, au soi qui est omniscient, omnipotent, qui est joie et sérénité, car la source du pouvoir, de la connaissance, de la paix et de la force se trouve dans l’âme et non dans le corps.

L’homme, qui est devenu la proie de toutes les émotions inférieures du mental en s’identifiant au corps et au mental, n’a qu’une seule voie pour se libérer de ce piège, en revendiquant sa véritable nature :”Je suis cette pure conscience ou soi”.

Cette identification au soi complète le processus de relaxation. La posture de relaxation est connue sous le nom de savasana ou posture du cadavre.