Les cinq éléments: éléments constitutifs de la nature

Le concept des cinq éléments est l’un des plus fondamentaux dans la science ayurvédique. Ces cinq éléments (espace, air, feu, eau et terre) existent dans toutes les matières, organiques et inorganiques. Comme l’homme est un microcosme de la nature, les cinq éléments existent également dans chaque individu. Nos tendances psychologiques, ainsi que nos cinq sens et les divers aspects du fonctionnement de notre corps, sont tous directement liés aux cinq éléments. Selon l’Ayurveda, les cinq éléments se manifestent séquentiellement, en commençant par l’espace, à partir de la Conscience Cosmique pure, unifiée et non manifestée qui est la source de tous.

L’ ESPACE

Parfois appelé «éther», l’espace est vide, léger, subtil, et omniprésent. L’Espace est universel, immobile et sans forme. L’espace est l’énergie nucléaire. Il apparaît lorsque la conscience pure non manifestée commence à vibrer et est associée au son et au sens de l’ouïe. Nous avons besoin d’espace pour vivre, bouger, grandir et communiquer. Les espaces dans le corps comprennent la bouche, le nez, l’appareil gastro-intestinal, les voies respiratoires, l’abdomen et le thorax. Psychologiquement, l’espace donne la liberté, la paix et l’expansion de la conscience et est responsable de l’amour et de la compassion ainsi que des sentiments de séparation, d’isolement, de vide, de solitude, d’insécurité, d’anxiété et de peur.

L’AIR

L’air est sec, léger, clair et mobile. La deuxième manifestation de la conscience, l’air se déplace dans l’espace. L’air est de l’énergie électrique – l’électron se déplace à cause de l’élément de l’air. Il est sans forme, mais il peut être perçu par le toucher auquel il est lié. Le principe du mouvement, l’air s’exprime dans les mouvements des muscles, les pulsations du cœur, l’expansion et la contraction des poumons. Les impulsions sensorielles et nerveuses se déplacent vers et depuis le cerveau sous l’influence du principe de l’air, qui est également responsable de la respiration, de l’ingestion, du mouvement des intestins et de l’élimination. Le flux de la pensée, du désir et de la volonté est régi par le principe de l’air, qui nous donne le bonheur, la fraîcheur, la joie et l’excitation. Il est, avec l’espace, également responsable de la peur, de l’anxiété, de l’insécurité et de la nervosité.

LE FEU

Le feu est chaud, sec, vif, pénétrant et lumineux. Lorsque l’air commence à bouger, il produit une friction qui génère de la chaleur ou du feu. Le feu est une énergie radiante. Au niveau atomique, l’atome émet de la chaleur et de la lumière sous la forme d’une onde quantique. Le feu est actif et changeant. Dans notre système solaire, le soleil est la source du feu et de lumière. Dans le corps, notre «feu» biologique dans le plexus solaire régule la température corporelle et le métabolisme: digestion, absorption et assimilation. Le feu est associé à la lumière et à la vision. Le feu est l’intelligence. Il est nécessaire pour la transformation, l’attention, la compréhension, l’appréciation, la reconnaissance. Le feu est également responsable de la colère, de la haine, de l’envie, de la critique, de l’ambition et de la compétitivité.

L’ EAU

La prochaine manifestation de la conscience, l’eau, est fluide, lourde, douce, visqueuse, froide, dense et cohésive. Elle rassemble les molécules. L’eau est de l’énergie chimique (c’est le solvant chimique universel). L’eau est associée au sens du goût; sans humidité, la langue ne peut rien goûter. L’eau existe dans le corps sous forme de plasma, de cytoplasme, de sérum, de salive, de sécrétions nasales, de liquide céphalo-rachidien, d’urine et de sueur. Elle est nécessaire pour la nutrition et pour maintenir la vie; sans elle, nos cellules ne pourraient pas survivre. L’eau est le contentement, l’amour et la compassion. Elle crée la soif, l’œdème et l’obésité.

TERRE

La terre est lourde, dure, rugueuse, ferme, dense, lente et volumineuse, le plus solide des cinq éléments. Elle n’est ni chaude ni froide. La Terre est une énergie mécanique ou physique. Selon l’Ayurveda, ce n’est qu’une conscience cristallisée ou solidifiée. Elle donne de la force, de la structure et de l’endurance au corps. Toutes les structures solides du corps (os, cartilage, ongles, dents, cheveux, peau) proviennent de l’élément Terre. La Terre est associée à l’odorat. Elle favorise le pardon, le soutien, l’enracinement et la croissance. Elle crée également l’attachement, la cupidité et la dépression, et son absence produit des sentiments de non-enracinement. Dans notre corps, l’énergie électrique du neurone devient l’énergie physique du mouvement des muscles, transportée par le neurotransmetteur, qui est chimique. En effet, tous les cinq éléments sont présents à chaque niveau de notre physiologie, à commencer par une simple cellule. Dans la cellule, la membrane cellulaire est la terre, les vacuoles cellulaires sont l’espace, le cytoplasme est l’eau, l’acide nucléique et d’autres composants chimiques de la cellule sont le feu, et le mouvement de la cellule est dû au principe de l’air. Chaque cellule a aussi l’esprit, l’intelligence et la conscience, à travers lesquels elle manifeste la sélectivité et le choix. De tous les nutriments possibles dans son environnement, chaque cellule choisit sa propre nourriture – ce choix est l’intelligence au travail. Tant dans notre environnement extérieur qu’en nous, la proportion et l’équilibre de ces éléments changent en permanence, changeant avec les saisons, le temps, l’heure du jour, le stade de la vie. Pour la santé, et souvent pour la simple survie, nous devons nous adapter continuellement à ces changements, à travers ce que nous mangeons, ce que nous portons, où nous vivons, et ainsi de suite. C’est un acte d’équilibre, les éléments jouant les uns contre les autres. Nous utilisons de la terre solide pour construire des maisons, pour nous protéger contre les changements d’air, de chaleur (feu) et d’eau. Nous utilisons le feu pour préparer la nourriture (faite d’eau et de terre).

2018-06-13T20:20:22+00:00