Le sixième chakra est situé entre les yeux, au niveau des sourcils; il contrôle la glande pinéale. En sanskrit, Ajna voulait dire “d’abord percevoir”; par la suite, son sens a changé pour signifier “commander”. Il est vrai qu’une fois que ce chakra est convenablement ouvert et fonctionnel, nous acquérons la capacité d’ordonner mieux notre vie, avec la faculté de projeter nos visualisations sur le plan matériel et d’en amener ainsi la matérialisation.

La lumière, la couleur, la perception visuelle et extrasensorielle.

C’est grâce à la lumière, combinée à la noirceur, que nous jouissons d’un outil merveilleux : la vue, qui nous permet de voir le monde qui nous entoure. La vision joue un rôle primordial dans l’histoire de l’humanité en général aussi bien que dans notre vie personnelle. Nous sommes constamment stimulés et enrichis par les couleurs, les formes qui nous entourent. Toutes ces images sont enregistrées dans notre esprit pour une utilisation ultérieure. Ce sont souvent elles qui reviennent par le truchement de nos rêves afin de nous faire comprendre un message.

Ajna chakra du frontLe chakra du troisième oeil ne s’intéresse pas qu’à l’aspect psychique de la vision; il accorde aussi une très grande importance aux yeux physiques, l’outil de perception visuelle de notre cerveau. Le troisième oeil, quant à lui, est l’instrument psychique qui permet la vision de notre esprit. Le sixième chakra sert à combiner et à analyser les données provenant de tous les organes de vision. Le troisième oeil nous permet de percevoir des niveaux différents, un peu comme lorsque nous lisons entre les lignes pour découvrir la signification cachée d’un ouvrage. Notre degré de perception dépend de notre capacité de voir et de percevoir; tant avec notre vision physique qu’avec notre vision psychique.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le sixième chakra est localisé dans le cerveau; sa nature est de ce fait plus mentale que celle des chakras précédents. Bien que le langage du cinquième chakra soit aussi issu de l’esprit, il dépend largement de notre habileté à produire des sons. pour ce qui est de la vue, nous devons l’exprimer par d’autres moyens que ceux à la disposition de notre chakra de la vision afin que l’information devienne tangible : nous l’exprimons par des mots, des gestes ou même des émotions, et ce n’est qu’à ce moment qu’elle devient physique. Avant la découverte de la photographie, il était difficile de traduite une vision sans la participation d’une dimension non visuelle. de nos jours, grâce à la photo, au cinéma et même à l’ordinateur, cela devient possible. D’ailleurs, peut être que, dans le futur, pourrons nous converser psychiquement aussi facilement que verbalement.

En progressant le long du système des chakras, nous avons découvert l’existence des vibrations sonores avec le cinquième chakra. Au niveau du sixième, nous avons maintenant à faire à des vibrations d’une plus haute fréquence. Nous ne ferons qu’effleurer le phénomène. Le spectre électromagnétique, les radiations ultraviolettes, les ondes radio, les rayons X et les micro-ondes ne sont pas perceptibles à nos yeux. La lumière est la seule à être perçue par notre conscience. elle est aussi une forme d’énergie et bien que les particules soient considérées sans masse, les photons qui se dégagent lorsque nous frappons du métal déplacent les électrons dans celui-ci, ce qui cause une réaction énergétique. C’est une question de fréquence. Car s’il est bien connu que la lumière rouge, quelle que soit son intensité, ne dégage pas assez d’énergie pour donner du courant, d’autres fréquences de lumière, comme le violet et le bleu, produisent du courant qui varie selon leur intensité. C’est un domaine encore peu connu mais en progression.

Lorsque nous parlons de lumière, il est impossible d’ignorer la couleur; c’est à travers cette forme que nous percevons la lumière et c’est elle qui, littéralement, crée notre réalité. L’intensité de la longueur d’onde de la lumière produit la couleur. Les couleurs chaudes, notamment le rouge, l’orangé et leurs dégradés, sont d’une fréquence plus basse que les couleurs froides comme le vert, le bleu et le violet. Donc, les couleurs chaudes ont moins d’énergie que les couleurs froides.

Les couleurs ont des effets psychologiques définis sur nous, particulièrement sur nos émotions. Par exemple, le rouge, qui stimule les maitreyafonctions cardiaques, est associé aux émotions comme l’agressivité et la colère. Par opposition, le bleu est associé au calme et à la tranquillité. Tous les chakras possèdent une couleur correspondante, et ces couleurs sont le plus souvent utilisées pour traiter la partie correspondante du corps; par exemple, le bleu est utilisé pour les maux de gorge. Le meilleur exemple est celui des lamas tibétains qui portent de l’orangé pour équilibrer le manque de sexualité dû à leur voeu de célibat. Si nous nous sentons déprimés, imaginons un rayon jaune ou doré descendre sur nous et nous baigner de sa lumière; l’effet sera très rapide.

Nous en venons maintenant à la vision, l’un des sens les plus importants. En effet, près de 90% de toute l’information que nous recevons vient de la vue. L’information visuelle peut se définir comme un modèle basé sur des relations spatiales sans que nous ayons à toucher pour vérifier la forme. Ces relations sont très précises en ce qui concerne le poids, la forme, la couleur, la localisation et le mouvement. Il existe plusieurs moyens de recevoir cette information sous forme d’images et de la situer en relation avec le temps.

  • La perception directe, celle que l’on reçoit dans le présent, par nos yeux. C’est la forme de vision la plus commune, celle que nous utilisons couramment lorsque nos yeux sont ouverts et qu’ils regardent autour de nous.
  • La mémoire, qui se situe en relation avec le passé, les souvenirs que nous nous remémorons sous forme de pensées et d’images.
  • L’imagination, qui se situe à tous les niveaux du temps: passé, présent et futur, et dont les images prennent forme dans notre esprit, plus précisément dans notre intellect.
  • Les rêves, qui sont impossibles de situer dans le temps. Faisons comme les Aborigènes d’Australie et parlons d’un “temps de rêve” (dream time), puisqu’il serait impossible de classifier cette période autrement.
  • La précognition, ou la clairvoyance, qui se situe dans le futur.

Maintenant que nous avons situé dans le temps les différents types de collecte d’information visuelle, notons qu’il n’existe en fait que deux formes de visions. Celle qui provient de l’extérieur, par le truchement de nos yeux de chair, et l’autre, qui provient de l’intérieur: de nos centres psychiques, pour ce qui est de la précognition et de la clairvoyance; de notre intellect, pour ce qui a trait à la mémoire et à l’imagination; et, finalement, de notre subconscient pour ce qui est de nos rêves.

Businessman is meditating and relaxing in lotus poseCe ne sont pas nos yeux qui voient véritablement mais notre cerveau, notre esprit. Si nous examinons le processus de la vision, nous devons comprendre que ce n’est pas la matière elle-même que nous percevons, mais bien le reflet de la lumière que celle-ci projette. Nous allons maintenant examiner le phénomène de la clairvoyance, de la vision du futur. Clairvoyance signifie littéralement “voir clair” et, pour ce faire, nous devons concentrer notre attention non pas sur la matière mais sur l’énergie, non pas sur l’objet en question, mais sur les relations de celui-ci avec son environnement. Il faut parvenir à saisir le monde dans son intégralité afin de pouvoir saisir l’information appropriée.

Ce qui nous amène à discuter du troisième oeil relié au sixième chakra. Le troisième oeil est un organe psychique qui nous permet de percevoir l’information visuelle par le truchement de nos facultés extrasensorielles. Nous pouvons expliquer la façon dont cela se produit en disant que le troisième oeil regarde, tandis que le sixième chakra voit. C’est par ce chakra que nous développons l’habileté de visualiser. La visualisation est en fait une méthode qui permet de transformer ce que nous imaginons en images visuelles. C’est souvent un travail de collaboration: le cinquième chakra pense à quelque chose avec l’aide du langage et le transmet au sixième chakra, qui convertit ces mots en images plus facilement accessibles à notre esprit.

La visualisation est une question de pratique. Notre pire ennemi dans ce travail est l’intellect qui tente d’expliquer l’impossibilité de voir sans que nos yeux physiques soient impliqués dans le processus. Il est certain qu’au début, la vision de l’aura ou même la visualisation n’ont pas la même clarté que notre vision normale. Par contre, même si les couleurs éthériques sont subtiles, elles existent vraiment.

Pour arriver à visualiser, il faut tout simplement se détendre et faire taire la ronde infernale de nos pensées. Il existe une quantité de livres sur le sujet et les techniques s’apprennent facilement avec un peu de détermination et de patience. Il ne faut pas oublier que le sixième chakra est purement mental; il faut cesser de le valider à travers nos sens habituels.