Pratiquez la contemplation

La contemplation directe nous permet de nous rapprocher davantage de la conscience de notre unité avec toute la création. Elle implique de sélectionner, de préférence dehors, un objet spécifique pour notre attention méditative et nous emmène plus loin que les méditations avec objet déjà abordées. L’objet doit être naturel, pas de fabrication humaine et suffisamment petit pour être regardé sans mouvement oculaire, un caillou par exemple.

Renoncez à tout concept concernant l’objet. Il a sa propre existence, indépendamment des étiquettes que nous lui mettons et de ce que nous pensons de lui. Même les mots utilisés pour le décrire sont inconnus de l’objet. Il a le même droit que nous d’exister. Il occupe sa propre place par droit, tout comme nous. réchauffé par le même soleil, rafraîchi par les mêmes vents et la même pluie que nous, il ne nous doit rien, ne nous demande rien.

En libérant notre esprit de tout concept, la contemplation directe nous permet d’atteindre un état d’égalité avec l’objet. Nous sommes tous deux des êtres. Alors que la contemplation s’approfondit, la conscience se rend compte que l’objet n’existe pas seulement à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de notre conscience. Nous ne faisons qu’un. Les barrières sont tombées. Les mêmes forces naturelles s’expriment en nous deux.

Dans la contemplation directe nous avons tendance à choisir un objet que nous trouvons joli, comme une fleur d’une beauté exquise, ou les restes fragiles d’une feuille d’automne. Mais les objets attirants (et ceux que nous trouvons répugnants) ont beaucoup plus de concepts attachés à eux que les objets neutres. Choisissez un objet qui permet une conscience vierge de tout contenu. L’objet est tout simplement là, et donc digne d’attention.

1 Commencez par vous concentrer sur votre respiration et dès que vous êtes centré, portez votre attention sur l’objet. regardez-le en clignant le moins possible des yeux. N’attendez ni ne demandez rien. Vous exprimez seulement votre relation perceptive à l’objet.

2 Ignorez les tours que cette perception pourrait vous jouer. Par exemple, vous imaginerez peut-être voir une aura entourant l’objet, mais ne vous laissez pas distraire.

3 Soyez conscient que l’objet à sa propre existence en dehors de votre esprit. Laissez ce sentiment d’unité se développer.

4 Après une séance de contemplation directe, le monde peut paraître étrange, comme si vous le voyiez pour la première fois. C’est normal, mais il est difficile de rester toujours dans cette intense conscience, restez calme et laissez la perception habituelle revenir.

2018-06-26T19:02:33+00:00