Commentaire: «Je sens que je peux avoir peur de cette “énergie, ce calme et ce sentiment de paix” qui vient de la méditation … J’ai l’impression que ça ressemblerait à un état de néant, comme un zombie … aucune émotion. ”

Réponse: «Le monde des sens est un endroit très excitant et intéressant. Il y a un nombre infini d’expériences différentes possibles. Avec une vie intense, nous nous habituons à notre environnement, et souvent il est difficile d’imaginer un autre état, ou que les choses peuvent être mieux, ou encore qu’il y a un état ​​d’être plus clair.

man standing on bridgeDans la recherche spirituelle, il y a des étudiants qui veulent désespérément connaître Dieu et leur véritable nature, parce que leurs conditions de vie actuelles ne sont pas très agréables. C’est logique, non? La spiritualité a souvent été un moyen d’évasion. Il y a d’autres étudiants qui jouissent de leur vie, ont un bon travail, une famille agréable, et beaucoup de plaisir d’être en vie. Eux aussi veulent connaître Dieu et leur vraie nature éternelle. Toutefois, ces derniers peuvent avoir un moment plus difficile avec le processus, car ils profitent de la vie et pourraient ne pas vouloir lâcher leur attachement à leur situation agréable. Cela est compréhensible.

Finalement pourtant, les deux catégories arrivent à un moment où ils réalisent la vérité de leur être. Ils réalisent qu’ils ne sont pas leurs problèmes, ils ne sont pas leurs circonstances agréables, ils ne sont pas leur esprit, leur corps, ou leur personnalité. Arrivé là, la recherche spirituelle commence vraiment.

Pour certains, c’ est un sentiment extrêmement bon. Tout ce qui peut être perçu est réalisé pour ce qu’il est, non éternel et transitoire. L’exaltation d’être libéré d’une prison de cent ans se fait sentir. Une joie indescriptible se ressent dans le cœur. Imaginez être obligé de se promener avec des poids attachés à vos membres pendant 10, 20, 70 ou 100 ans, et soudainement vous trouvez la clé! Vous pouvez courir, sauter, nager, et vous déplacer librement à nouveau!

Pour d’autres cela peut être effrayant au premier abord. Soudain tout ce qu’ils ont connu, tout ce qu’ils pensaient qu’ils étaient, tous les sens du soi (tel que défini par la personnalité) s’évaporent. L’immensité de l’infini remplit désormais tous les aspects de leur expérience. . Il n’y a pas de fin. Juste un enchaînement de moments de paix profonde.

Pensez à quelqu’un que vous connaissez peut-être qui ne supporte pas un silence dans une conversation, ou qui a toujours besoin d’avoir la radio ou la télévision allumée. Le silence est insupportable pour eux. Ce mal-être existe même chez les nombreuses personnes qui ont pratiqué la méditation pendant des années. Sauf qu’ils utilisent la répétition constante de leur mantra ou leur technique de méditation pour ne pas affronter le silence . Demandez-leur de simplement laisser tomber la technique et d’un coup un mur de résistance se dresse. “Mais la technique est tout! Vous ne pouvez pas tout simplement vous asseoir dans le silence! “diront-ils. C’est pourquoi il est bon de constater que les techniques ne sont que des outils pour vous donner le pouvoir de concentration , de sorte que lorsque viendra le temps, vous serez prêt, vous pourrez vous concentrer sur le silence, la paix divine. Tout ce travail et cette technique d’attention vous ont permis d’être capable de rester serein et constant dans ce sentiment de paix, plutôt que de courir à l’abri vers toutes sortes de distractions. Dans ce cas, quand je parle de techniques, je veux parler de toutes formes de pratiques religieuses ou spirituelles dont le but est de clarifier notre conscience et de réaliser notre relation avec le divin.

Maintenant, cela ne signifie pas que nous cessons de jouer notre rôle dans le monde. On ne va pas disparaître en fumée ou devenir un zombie. Nous réalisons ce que nous sommes, un être infini de paix, interagissant avec le monde à travers la personnalité que nous connaissons. Nous continuons à jouer notre rôle dans le drame divin. La différence maintenant est que nous n’avons pas à nous cramponner ou ressentir le besoin de défendre notre personnalité. Tout comme (je l’espère) lorsque nous mettons nos vêtements, nous ne prétendons pas être ce que nous portons! Nous savons ce que nous sommes, et nous jouons notre rôle en conséquence. C’est pourquoi je me suis souvent dit que les gens les plus éclairés spirituellement ne peuvent même pas être reconnu dans une foule, parce qu’ils savent ce qu’ils sont et ils jouent tout simplement leur rôle, épuisant leur karma restant. Leur rôle peut être celui d’un employé de bureau, le président d’une entreprise, un mendiant, un musicien, un professeur de yoga, ou une caissière. La paix est toujours le même.

En suivant les pratiques yogiques, en agissant de manière appropriée dans la vie, en ayant un corps sain, en apprenant à rester assis, en travaillant la respiration pour calmer l’esprit et les émotions, en tournant l’attention vers l’intérieur (laisser aller les distractions extérieures , les addictions), et en découvrant ce qui existe comme fondement de vos expériences, cette paix commence à apparaître. Pour les agités du bocal, les individus ultra stimulés par l’extérieur, cela semble fou et associé à une perte de temps. Après tout il y a tellement à faire et si peu de temps! J’ai utilisé le mot ci-dessus addiction parce que nous sommes dépendants des expériences sensorielles, pour la plupart. C’est pourquoi la vraie méditation est si difficile, car il s’agit simplement d’exister, d’être là, alerte et attentif, totalement présent dans l’instant, ni un peu avant, ni un peu après.

einfach nur schlafenSi vous avez encore peur de cet état d’esprit, ou pensez que vous allez passer à côté de la vie dans cet état, faite semblant pendant un petit moment que cela sera une expérience merveilleuse, puis restez tranquillement assis a méditer. Asseyez-vous immobile et demandez: «A quoi ressemblerait vraiment cette expérience de calme pure?” Demandez, comme si vous vouliez vraiment savoir, puis attendez la réponse. Elle peut venir tel un éclair de réalisation ou vous pouvez soudainement faire l’expérience d’un parfait état de tranquillité où tout va bien. Soyez ouvert à la possibilité que vous puissiez voir par vous-même ce que c’est. Une fois que vous avez fait cette expérience, vous êtes libre de tous vos liens avec votre personnalité, vous ne serez plus dépendant de l’expérience du monde. Cela peut se produire rapidement, ou cela peut demander de la persévérance. Cela dépend de vous, et votre capacité à lâcher prise. Cela arrivera. Vous avez juste à vous accrocher à votre détermination.

Vous connaîtrez la paix. Vous aurez encore des émotions, mais vous ne serez plus identifiés avec vos émotions. Si vous êtes heureux, très bien. Si vous êtes triste, très bien. Si vous êtes en colère, très bien. Si vous avez momentanément peur, très bien. Si vous êtes remplis de bonheur, tant mieux. Si vous vous sentez bien, ok. Ce sont toutes des expériences qui vont et viennent. Une fois que vous connaissez votre Soi, vous pouvez laisser ces émotions passer sur l’écran de votre esprit, sans avoir à vous en soucier. Elles vont et viennent, tout comme les gens dans votre vie. Vous allez au McDonald et vous voyez la caissière. Vous partez. La caissière a disparu de votre vie. Vous allez rendre visite à votre grand-tante. Vous profitez de la visite. Vous partez. Votre tante fait sa vie, vous faites la vôtre. C’est le flux et le reflux de la vie. La clé est de savoir qui vous êtes. Ensuite le reste … fait ce qu’il fait!

L’idée est de réaliser que vous n’êtes pas ce que vous croyez être, c’est à dire, Jacques, 40 ans, né à Lilles, de parents commerçants… car vous auriez pu être Jenny, 24 ans, né à Los Angeles, et votre personnalité aurait été totalement différente. Difficile à comprendre, je le conçois fort bien.

Partons de votre corps. Lorsque vous étiez petit, votre corps était minuscule, et il est devenu grand grâce à la nourriture que vous avez ingéré, années après années grâce au principe créateur qui est en vous et dont vous n’avez pas conscience. Votre corps est donc une accumulation de nourriture, autrement dit, une accumulation d’atomes transformés et arrangés par “la vie”. Voyons un peu ce qu’il en est de votre esprit. Qu’est ce que votre esprit? sinon l’accumulation de toutes les impressions enregistrées depuis votre arrivée sur cette Terre. Votre esprit a enregistré tout ce que vous avez vu, entendu, touché, senti, toutes vos expériences de vie, tout cela classé dans plusieurs compartiment de consciences. Au fur et à mesure, en fonction de telle ou telle expérience, vous avez un jour affirmé, “je n’aime pas la mer, mais j’aime beaucoup la forêt”. Tous les “j’aime et j’aime pas” constituent votre personnalité. C’est la définition de ce que vous “croyez” être. Votre esprit, comme votre corps, est une accumulation, et ce qui est accumulé peut être à vous, mais ne peut jamais être VOUS. Votre personnalité est donc physiquement et psychologiquement totalement liée à votre passé, c’est la notion de karma. La méditation, n’a d’autre but que de vous permettre de réaliser qu’il existe un VOUS détaché de votre corps et de votre esprit. Comment? en vous installant durablement dans l’instant présent, içi et maintenant. Si vous réussissez à ETRE dans l’instant présent, seule réalité possible, vous ne vous identifiez plus ni au petit garçon de cinq qui a été puni ni au poste de directeur que vous occupez en ce moment. Vous n’êtes ni ce que vous avez, ni ce que vous faites, vous êtes autre chose qui FAIT et A, uniquement pour une durée de temps indéterminée.

Vous êtes arrivés à un tournant. Vous pouvez avoir peur d’aller de l’avant. Mais je veux vous encourager à persévérer. Aucune raison de s’accrocher à ce que vous avez toujours connu. Qu’est-ce que vous avez obtenu de toute façon? Vous êtes une âme immortelle presque libérée des limites de l’identification avec le corps et l’esprit. Découvrez ce que vous êtes ! Tournez vous vers l’intérieur grâce à la méditation, lâchez prise de tous les attachements, et voyez si cet état spontané de vie est vraiment comme être un zombie ou de ne pas avoir d’émotions! Réveillez-vous!

Il n’y a vraiment pas de bonheur, ou de sentiment d’être vivant, telle que la réalisation qui résulte de la méditation et la croissance spirituelle dans ce monde. La béatitude n’est pas dramatique ou émotionnelle de la manière dont nous sommes habitués à la penser. Cela est au-delà de la conception de l’esprit, mais il est possible d’en faire l’expérience et de l’entretenir. Vous n’avez plus qu’à l’essayer.